BEWE

DAILY TRAVEL BOOK NUMBER BE

EVERYDAY FRENCH MONOCHROME WITH YOU AND ME

SOCIÉTÉ

DEETEEBEE FROM FRENCH BLACKS AND WHITES

BE WE IS A SOUND FROM A TWISTED READING

#DTB

Parce que je ne lis pas normalement. Je crois que la chose a commencé en apprenant la deuxième langue enfant mais je ne suis même pas sure. Le fait est que la lettre B à côté de la lettre W me fait lire ce son. La chose s’appelle ainsi à cause du son de ma vue. C’est un son inventé évidemment et je ne fais pas exprès de le faire. Je ne le fais pas je l'entends. Le son quand je lis.

 

Donc BE WE je ne peux pas en parler puisque ce n’est pas moi qui l’ai fait. Victoria me demande, si je veux bien exposer la troisième photo dans le film. Je dis non, je dis cette photo est un plan d’une série, c’est Hélène Fillières, je ne vais pas louer ni vendre une image que je n’ai pas faite. Mais elle est là elle dit, pourquoi elle est là alors. Je réponds la vérité. Elle est là parce que c’est une photo, une photo parfois est la tentation de retenir le réel, l’envie de figer le beau, qu’on voit et qui va s’en aller, que veux-tu ça non plus je ne fais pas exprès. Elle dit c’est un travail, je dis évidemment c’est un travail mais avant ça, après ça, c’est autre chose enfin. Que j’aie la folie de vouloir en faire une chose supposée me faire « gagner » ma vie, soit, c’est ce qu’ils disent, qu’il faut gagner la vie, bon, c’est une autre folie, mais ici ce n’est pas un travail, c’est des choses vues. Une erreur de conjugaison. Un parlé. De l’expression orale. D’ailleurs ce n’est pas moi qui les ai faites, ces images, ce sont les choses. Qui en sont les auteures. Deux-mille cinquante je suis au tribunal. Vous avez dit vous-même ne pas être l’auteure de ces images, comme vous les montrez vous connaissez forcément ces choses vues que vous nommez, comment se fait-il que vous ne soyez pas capable de les amener à la barre pour qu’elles témoignent ? Personne ne comprend rien que voulez-vous, ne me demandez pas d’explication.

BE LIKE B AND WE LIKE DOUBLE YOU

MEANING YOU AND ME COMMONLY KNOWN AS US

#DTB

The Daily Travel Books are sixteen volumes made of instant unedited shots. They are witnesses of a universe belonging to a moment in time where the best camera is the only one you carry with you.

 

Although they are not pretending to be art, a few shots by them have been shown in Paris and Barcelona’s collective and solo shows.

 

Often squared as if they were straight, the Deeteebees were fuzzy soft black stars until things exploded. Walking away in California, they cheated on squares and monochromes for a colorful Good Day spreading in Elle A. Flirting with documentary when they are other bricks in the wall from Paris, they are most of the time intimate love songs. Like for Marlon in green and blues, or Wasteland inspired by a kid from the woods.

Instant love for the second they're living in, of course they dress in Polaroids sometimes. Using filters as a classical fiction technique, they are naked as unedited raws. Taken for themselves without any desire to be shown, they are very shy and deliver many sides of what time can be.

 

They obviously wouldn’t be themselves without Pink Floyd, Antony and the Jo, The Dresden Dolls, Tom Waits, TS Eliot and Woodkid, Grant Lee Buffalo and Keaton Henson or Unkle and Tash Sultana. They just can’t stop the music, cause they are nothing else but a soundtrack. Always on the move. 

Be kind with them, they are sensitive.

SCRAPPED ON THE MOON

DRAFTED TUNED BLASTS

#DTB

 

© Axelle Emden | ALL RIGHTS RESERVED

 

SIRET N° 508 573 060 00011

 

Photographie - Direction Artistique - Image & Editorial

E-Mail
  • Linked In is very pro you know
  • Love me on Facebook
  • Follow my Insta Daily
  • My Books on Amazon
  • Old things on Vimeo
  • My Pinterest is old